Notre programme

Sommaire

Nos actions prioritaires

  • Réviser le Plan Local d’urbanisme.
  • Mettre en place une vraie démarche environnementale.
  • Embellir et améliorer notre cadre de vie.
  • Favoriser le lien social et les lieux de vie.
  • Dynamiser la ville.
  • Faire de l’école l’une de nos priorités.
  • Reconstruire les écoles du Verger de la Thuilerie.
  • Agrandir le groupe scolaire de L’Eau Bonne.
  • Reconstruire le gymnase LEROZIER
  • Établir un partenariat fort avec les associations.
  • Améliorer l’offre de transport.
  • Réimplanter une Police Municipale de proximité.
  • Installer une gouvernance participative

Les mots de Sylvain Messiaen

Une ville plus belle

  1. Réviser le Plan Local d’Urbanisme (PLU) afin de le rendre plus restrictif, pour limiter la promotion immobilière sur notre commune.
  2. Lutter contre l’étalement urbain et l’hyperurbanisation du centre-ville.
  3. Apporter une orientation environnementale au Plan d’Aménagement de Développement Durable (PADD) en utilisant le coefficient de biotope pour rendre définitivement des parcelles à la nature.
  4. Inclure la notion de « zéro artificialisation nette », et intégrer le règlement de zonage pluvial qui vise à gérer l’eau et ainsi limiter les inondations lors des fortes pluies.
  5. Ajouter un volet patrimonial à notre PLU pour préserver notre patrimoine architectural, industriel et végétal.
  6. Répondre aux exigences réglementaires en matière de logements sociaux (loi SRU) tout en adaptant nos actions aux contraintes de Dammartin et agir auprès des instances pour maîtriser le rythme de réalisation de ces logements.
  7. Proposer une concertation avec les communes limitrophes pour une meilleure gestion de notre territoire.

Préserver le petit Chaalis

Nous allons préserver les 20 hectares du lieu-dit « Le petit Chaalis », de la promotion immobilière. Nexity, via sa filiale SCI LA JALAISE, est déjà propriétaire d’une parcelle de 4,5 hectares, et possède de nombreuses promesses de vente.

Pour lutter contre ce nouvel étalement urbain déjà amorcé, nous souhaitons :

  1. Modifier dans le nouveau PLU, la destination des 20 hectares du lieu dit «Le petit Chaalis» et les transformer en zone agricole.
  2. Développer un projet de maraîchage bio et local sur environ six hectares qui alimentera notre projet de cuisine centrale à destination des écoles.

Réaménager la zone des Huants

La zone des Huants, incluse dans la Zone d’Aménagement Concerté (ZAC), est devenue urbanisable en 2004.

Nous souhaitons modifier la destination de cette zone, afin que cet espace de 10 hectares à urbaniser soit aménagé pour proposer des services utiles aux Dammartinois, des activités de commerce, et des équipements communaux.

Ce projet de réaménagement est ambitieux mais nécessaire pour préserver notre cadre de vie. Il évitera la construction d’une plateforme de logistique et le passage de 400 camions par jour.

Une ville éco-responsable

Patrimoine vert et architectural

  1. Préserver l’esprit village de notre commune.
  2. Établir un état des lieux du patrimoine.
  3. Poursuivre la restauration de la Collégiale pour donner du sens aux travaux déjà effectués, et revaloriser l’ancien centre historique de la place Pathus-Labour.
  4. Définir un plan d’actions pour mettre en valeur les lieux patrimoniaux tels que l’Esplanade du Château, la halle de la mairie et la petite chapelle de la Corbie.
  5. Mettre en place un plan de gestion du patrimoine vert de la commune et arborer l’ensemble de la ville.
  6. Aménager l’Espace Naturel Sensible de la Mare à Salé, créée en 2017. Cela permettra d’ajouter 10ha de parc pour sauvegarder la biodiversité.
  7. Développer les chemins ruraux et les itinéraires de promenade, favoriser les liaisons douces et de randonnées et créer un itinéraire de randonnée (PR) de Dammartin à Saint-Mard, par le bois des sables.
  8. Poursuivre le référencement des chemins au Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de randonnée (PDIPR) et finaliser le projet de coulée verte sur le chemin du petit puits.
  9. Rendre les bâtiments et les équipements publics plus économes en énergie avec la mise en place d’un critère environnemental dans les appels d’offres.
  10. Soutenir et encourager la rénovation thermique des logements pour lutter contre la précarité énergétique en partenariat avec Seine et Marne Environnement.

Environnement

  1. Mettre en place une politique de protection de l’environnement et de la biodiversité par la récupération des eaux pluviales pour l’arrosage, la plantation d’arbres fruitiers et l’installation de ruches.
  2. Obtenir la seconde fleur au concours Villes et Villages Fleuris.
  3. Poursuivre la formation des agents des services techniques, initiée en 2016, sur la gestion différenciée des espaces verts communaux.
  4. Entretenir les mares et bassins de rétention en collaboration avec la CARPF et le Syndicat Interdépartemental du SAGE de la Nonette (SISN) dans le cadre de la nouvelle loi GEMAPI.
  5. Mettre en place des jardins potagers et impliquer les bailleurs sociaux dans des projets de jardins partagés favorisant le vivre ensemble.
  6. Pérenniser le Printemps de la Corbie.
  7. Alléger l’empreinte carbone et écologique de la ville par le recours à l’éclairage publique par LED et lutter contre la pollution lumineuse par la suppression des candélabres «boules».
  8. Construire des parkings drainants pour limiter les effets de ruissellement.

Propreté

  1. Investir dans la propreté de la ville.
  2. Lancer une action quartier propre, ainsi qu’une journée écocitoyenne trimestrielle.
  3. Lutter contre les dépôts sauvages et mettre en place un arrêté municipal sur la réglementation des déchets.
  4. Étendre l’installation de bornes enterrées en centre-ville et imposer ce dispositif dans les nouveaux projets immobiliers.
  5. Répondre aux demandes du SIGIDURS afin de remplacer notre déchèterie obsolète par une déchèterie-ressourcerie.
  6. . Renforcer le tri sélectif et diminuer les déchets à la source.

Une ville attractive

Scolaire

  1. Reconstruire les écoles du Verger et agrandir les écoles du Petit Prince et de l’Eau Bonne élémentaire. Entretenir l’école Henri Dunant.
  2. Créer une cuisine centrale pour les écoles avec des produits de filière courte si possible bio, et garantir un équilibre nutritionnel à nos enfants.
  3. Mettre en œuvre des mesures de limitation du gaspillage alimentaire.
  4. Accompagner la création de jardins pédagogiques dans les écoles.
  5. Inciter les jeunes à participer activement à la vie citoyenne par la création d’un Conseil Municipal de la Jeunesse.
  6. S’engager auprès du Département pour la création d’un nouveau collège et s’impliquer dans le projet d’agrandissement du collège de l’Europe.

Enfance et Jeunesse

  1. Faciliter la création d’une Maison d’Assistantes Maternelles (MAM) pour l’ouverture de 16 nouvelles places d’accueil.
  2. Créer des aires de jeux réparties sur la commune.
  3. Renforcer l’action des Points Information Jeunesse (PIJ) et Points d’Accueil Jeunesse (PAJ) pour accompagner nos jeunes dans leurs projets.
  4. Créer un Lieu d’Accueil Enfants-Parents (LAEP) avec la CARPF.
  5. Créer un lieu de vie pour nos jeunes au plus près du collège et du lycée.
  6. Optimiser l’utilisation de la Chaumière.
  7. Réaménager le lieu de vie autour du Skate Park de l’esplanade du château afin de le rendre plus attrayant pour nos jeunes (projet Street art, …).

Associations sportives et culturelles

  1. Reconstruire le gymnase Lerozier.
  2. Prévoir les investissements et rechercher les subventions afin de rénover et agrandir nos équipements sportifs, en étroite collaboration avec les présidents d’associations (piste d’athlétisme, Dojo, tennis, parking,…).
  3. Établir un partenariat fort avec toutes les associations et optimiser, en toute transparence, l’occupation des salles et des gymnases par des réunions régulières. Rendre claire et transparente l’attribution des subventions.
  4. Étoffer l’offre de conférences (histoire de l’art, café philo, etc).
  5. Créer un atelier services au sein de la médiathèque, (écrivain public, rédaction de documents administratifs,…), ainsi qu’une maison des services au public au sein du centre social et culturel Georges Méliès.
  6. Inscrire l’offre culturelle et les spectacles dans le cadre d’un maillage territorial.

Mobilité

  1. Repenser la place et l’usage de la voiture dans la ville.
  2. Proposer des solutions pour un stationnement résidentiel de centre-ville.
  3. Assurer et maintenir un entretien régulier de notre réseau routier.
  4. Expérimenter une vitesse limitée dans le quartier de Saint-Guinfort et la mise en place d’une zone 30 en centre-ville pour une circulation apaisée et moins bruyante.
  5. . Améliorer la fréquence des dessertes de la ligne K avec l’aide du syndicat mixte de la Goële et d’île-de-France Mobilités.
  6. Créer un Schéma d’itinéraire cyclable sur la ville afin d’améliorer l’usage du vélo et promouvoir les mobilités durables et multimodales.
  7. Mener une étude pour une liaison cyclable entre le lycée Charlotte Delbo de Dammartin et la gare de Saint-Mard.
  8. Aménager, avec l’aide du département, une zone de covoiturage.

Une ville dynamique

Centre-ville

  1. Recréer un marché le samedi matin, sur la place des Prieurs.
  2. Expérimenter, une fois par mois, la piétonnisation du centre-ville, le jour de marché, pour dynamiser le commerce local.
  3. Mettre en place un manager de centre-ville. Il sera l’interlocuteur principal des commerçants et artisans en les accompagnant et en leur proposant des axes de travail personnalisés.
  4. Embellir notre centre-ville grâce à la mise en place d’une charte graphique définie en concertation avec les commerçants et à l’adoption d’un règlement local de publicité.
  5. Développer l’événementiel (jeux concours, semaine du goût, marché de Noël…) et l’animation de la ville, en partenariat avec les commerçants.
  6. Favoriser l’économie et l’emploi local par l’intermédiaire du manager et du groupement des entreprises de la zone d’activité des Prés Boucher (GEZAP).

Séniors

  1. Renforcer l’action du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) qui, dans un contexte économique contraint, maintient les services de proximité et la relation humaine.
  2. Renouveler et pérenniser la semaine bleue.
  3. Mettre en place un comité des séniors afin de permettre une concertation avec l’équipe municipale pour la réalisation de nouveaux projets.
  4. Développer des initiatives de convivialité et de rencontre pour nos aînés. Mettre en place des projets intergénérationnels pour favoriser les solidarités et la mixité sociale en luttant contre l’isolement.
  5. Développer l’attention portée à nos aînés.
  6. Proposer la gratuité de la médiathèque.
  7. Concevoir des ateliers séniors pour lutter contre la fracture numérique.

CCAS

  1. Lutter contre les logements insalubres et indignes.
  2. Mettre en place un portail des droits.
  3. Encourager et soutenir les services d’aide à la personne et le maintien à domicile.
  4. Développer le bénévolat pour l’aide à la personne.

Santé et Handicap

  1. Installer des défibrillateurs à l’entrée des établissements publics
  2. . Développer les visites à domicile pour les publics les plus isolés et n’ayant pas accès aux soins en lien avec le CCAS.
  3. Lutter contre l’isolement et épauler les aidants.
  4. Optimiser la gestion du pôle de santé pour répondre aux besoins des Dammartinois.
  5. Auditer, remettre en état et poursuivre la mise aux normes des zones PMR, y compris pour les équipements publics.

Une ville citoyenne

Prévention – Sécurité

  1. Renforcer la Police Municipale de proximité en réintégrant une équipe de 4 agents de police dédiés à 100% à notre ville.
  2. Rendre le système de vidéoprotection existant opérationnel.
  3. Développer la vigilance voisin, pour renforcer la solidarité
  4. Expérimenter une politique de prévention en partenariat avec des médiateurs de rue.
  5. Coopérer de manière active avec la gendarmerie pour sécuriser notre territoire.
  6. Sécuriser les abords des écoles par la présence d’agents.
  7. Lutter contre les dépôts de déchets sauvages et faire respecter l’arrêté municipal.
  8. Lutter contre les incivilités du quotidien (bruit, déjections canines, déchets…).
  9. Lutter contre la maltraitance animale, et sensibiliser les citoyens à cette cause.

Numérique

  1. Accélérer l’arrivée du très haut débit dans les foyers.
  2. Mettre à disposition le WIFI dans les bâtiments publics pour les habitants et les associations.
  3. . Refondre le site internet et simplifier les démarches administratives en ligne.
  4. Faciliter l’accès aux annonces de l’emploi local et les formations via le site Web de la ville.
  5. Mettre en place une page internet sur le site Web de la mairie pour mettre à disposition toutes les informations utiles, relatives à la sécurité dans notre ville.
  6. Lutter contre la rupture numérique.

Gouvernance

  1. Créer des temps de concertation ouverts à tous les Dammartinois sur les grands projets de la ville.
  2. Aller à la rencontre des Dammartinois avec la création de réunions de quartiers régulières.
  3. Créer des conseils de quartiers dotés d’un budget participatif.
  4. Mettre à disposition des Dammartinois toute l’information publique pour plus de transparence sur la gestion municipale.
  5. Associer les élus d’opposition aux projets municipaux dans une volonté d’ouverture, pour l’intérêt général de la commune.
  6. Mettre en place un droit de saisine pour que les conseils de quartier puissent proposer un point à l’ordre du jour au conseil municipal.

Intercommunalités

  1. Créer un poste pour favoriser les relations entre notre commune et nos intercommunalités, et ainsi mieux répondre aux appels à projets et demandes de subventions.
  2. Rendre la ville actrice des intercommunalités par une présence régulière des élus aux commissions.
  3. Développer, en collaboration avec la CARPF et le SISN, des actions liées à l’étude des eaux de ruissellement réalisée par le cabinet Verdi, dans le cadre de la «Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations» (GEMAPI), comme la création d’une noue filtrante pour alimenter la mare de la Corbie, filtrage naturel des eaux de ruissellement en direction d’EVE, etc.
  4. Améliorer la gestion des déchets en collaboration avec le SIGIDURS.
  5. Prendre part au développement économique de notre ville en entretenant un dialogue en concertation avec la CARPF et le GEZAP.
  6. Renégocier auprès de la CARPF les 40ha d’étalement urbain préconisé dans le SCOT.